Login

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Langue

Contexte

jeudi 21 septembre 2017
Vu 1038 fois

Dans les pays en développement en général et particulier ceux se trouvant en Afrique, l'accès à un assainissement adéquat demeure encore un luxe pour une large frange de la population. Ainsi, 2,4 milliards de personnes à travers le monde, dont 700 millions en Afrique subsaharienne, ne disposent pas d'ouvrages d'assainissement améliorés. Il résulte de cette situation des milliers de morts, parmi lesquels beaucoup d'enfants. Il est estimé à environ 2’200 le nombre d’enfants qui meurent quotidiennement à cause des maladies diarrhéiques liées à un assainissement inadéquat et à une hygiène déficiente (CDC, 2016).

Dans la quasi-totalité des pays africains subsahariens, la collecte et le transport des boues de vidange sont pris en charge par des entreprises privées (généralement informelles ne disposant pas de compétences ou d’équipements adéquats). Pour changer la donne, plusieurs pays africains avec l'appui des bailleurs de fonds (FBMG, FAE, USAID, etc.) ont tenté d'inverser la tendance en mettant en place, avec plus ou moins de succès, divers modèles de développement de l'assainissement autonome sur toute la chaine de gestion des boues de vidange.

Pour ne pas rester en marge mais aussi pour un partage réussi des expériences africaines dans le domaine de l’assainissement autonome, l'Association Africaine de l'Eau (AAE) a entrepris d'appliquer au sous-secteur des boues de vidange, les principes du WOP qu'elle a mis en œuvre dans le secteur de l'eau potable sur la période 2009-2014. Ainsi, un partenariat par pair (2016-2018) dénommé "Sanitation Operators Partnership (SOP)", dédié spécifiquement au secteur de l’assainissement en général et à la gestion des boues de vidange en particulier est mis en œuvre, à travers le projet RASOP-Africa intitulé "Renforcement des capacités des opérateurs africains d’assainissement par des Partenariats d’apprentissage entre paire. A travers ce projet financé par la Fondation Bill et Melinda Gates, l’AAE cherche à favoriser la mise en place de stratégies de gestion des boues de vidange et l’identification de projets d’assainissement autonome dans cinq villes africaines que sont Bamako (Mali), Yamoussoukro (Côte d’Ivoire), Yaoundé (Cameroun), Kampala (Ouganda) et Lusaka (Zambie).

sao cws
SAO CWIS

Découvrir le programme...

wop/ofid
SIP WOPs

Découvrir le programme....

africap
AFRICAP

Découvrir le programme...

afrialliance
AFRIALLIANCE

Découvrir le programme...

INFOS UTILES

Bourse d'étude Afrique de l'Ouest 2018 - 2019

Programme Jeune Professionnel de l'Eau et de l'Assainissement.
Téléchargez  La liste des boursiers disponible ici

Programme de renforcement des capacités de l'AAE

L'USAID sur le point d’octroyer un nouveau financement à l'AAE pour l'extension du programme

Restez connectés

Inscrivez-vous à notre bulletin d’information périodique et restez informés de toute l’actualité 

APPELS D'OFFRES

TWEETS DE @ AFWA_AAE

PUBLICATIONS

AfWA NEWS

Numéro 131 - Août 2021

 

afwanews123

 

 

AfWA NEWS

Numéro 130 - Avril 2021

 

afwanews123

 

 

AfWA NEWS

N° 128 - Août/August 2020

 

afwanews123

 

 

 

Partenaires

Search